Rechercher
  • Valérie Fraysse

Le silence dans la relation, cette violence pas si discrète !


Je parle, j’écris, j’envoie un message et je rencontre le silence. Mes mots tombent dans un puits sans fond, personne ne les reçoit ? Dans une relation de couple, parent-enfant, amicale, enseignant-apprenant ou venant d'un gouvernement, ce silence altère les relations parfois irrémédiablement.


Le silence indifférent est un moyen de blesser l’autre en lui faisant comprendre, sans le courage des mots, qu’il ne compte plus pour nous. Ignorer est un moyen de « casser » très puissant qui perpétue les violences relationnelles et conduit l’humain à se déshumaniser davantage.


Mais parfois, cette violence n’est pas voulue. Elle est davantage une négligence relationnelle.


Quand je ne réponds pas à un message, un mail, un courrier la plupart du temps je n’ai rien contre cet autre qui me contacte. J’y pense et puis j’oublie. Et puis souvent je m’en veux d’avoir oublié mais au lieu de revenir vers cet autre désireux d’une relation, j’oublie encore. Je mets ma négligence sous le tapis parce que je ne sais pas comment m’en sortir.


Parfois encore, je ne suis pas désireux de la relation avec cet autre qui me contacte. Je n’ai rien contre lui/elle mais je sens profondément que cette relation n’est pas adaptée à mon être profond. Alors, comme je ne sais pas comment me dépêtrer de cette persévérance relationnelle, je me tais.


Quoi qu’il en soit, la violence est réelle pour cet autre. La communication est rompue. Il/elle se trouve dans l’impuissance totale de comprendre ce qui se joue. Il est dépossédé de l’action juste : s’éloigner, espacer les contacts, clore un chapitre de sa vie …


Que se passe-t-il en nous pour que nous agissions de la sorte ? Manque de courage, peur de déplaire, désir de vengeance, incapacité de communication … ?


Pour cet autre ignoré, savoir peut vraiment changer les choses. Cela lui permet de comprendre sa position dans la vie de celui qui ignore, cela lui donne l’opportunité d’un repositionnement qui sera bénéfique aux deux protagonistes.


Plus que tout, je ressens aujourd’hui que la non-violence est une nécessité collective et sociale. Elle permettrait à chacun de retrouver sa juste place dans les relations. En cascade, la relation apaisée (de soi à soi, de soi à l’autre) permettrait beaucoup plus de douceur au niveau collectif. Une relation apaisée passe par rétablir la communication.


Ecoutons en nous ! Regardons autour de nous ! Nous avons tant besoin de cette douceur ! Elle passe par l’honnêteté, la franchise, le choix de mots factuels et le respect des besoins profonds, les miens et ceux de l’autre.


- « Je préfère que notre relation s’arrête là. Je ne sens pas que ce soit possible pour moi que nous trouvions un terrain d’entente à ce stade de notre relation » est moins violent que l’indifférence.

- « Je suis tellement fatigué.e et pris.e par mes activités que je ne vais pas avoir l’énergie de répondre aux messages pendant un temps » est tellement plus compréhensible que le silence.

- « Je t’aime et pourtant j’ai besoin de temps et de quiétude seul.e pour réfléchir au sens que je souhaite donner à notre relation. Je te recontacterai dès que je serai prêt.e» est tellement plus doux que le mutisme.


La vérité peut être dite simplement.

Elle sera toujours plus douce que ce silence indifférent.



Valérie Fraysse, accompagnatrice de l'Etre

Vous sentez que certaines de vos relations mériteraient votre attention ? Il vous est difficile de clore certains chapitres relationnels ?

Si vous sentez qu'un accompagnement vous aiderait à franchir ce passage,

cliquez sur le bouton ci-dessous ! ;)


#communicationnonviolente #relationconsciente #indifférencerelationnelle #amourdesoi

69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La newsletter du Goût de Soi

Merci pour l'abonnement !

Vous sentez que les sujets que je partage vous concernent ? Vous avez envie de participer à une société plus heureuse, plus juste ? Vous souhaitez trouver des pistes pour vous aimer mieux, pour vivre des relations à votre environnement épanouissantes, pour être en bonne santé globale ?

Abonnez-vous à ma newsletter et faisons connaissance !

decor-2.png